Actualités

Soutenance de thèse de doctorat en droit public à l’Université de Lomé

Soutenance de thèse de doctorat en droit public à l’Université de Lomé

Mardi 03 juillet 2018, l’auditorium de l’université de Lomé a servi de cadre à la soutenance de...

LES NOUVELLES TENDANCES DE LA COMMANDE PUBLIQUE EN AFRIQUE

LES NOUVELLES TENDANCES DE LA COMMANDE PUBLIQUE EN AFRIQUE

COLLOQUE INTERNATIONAL   THÈME :  LES NOUVELLES TENDANCES DE LA COMMANDE PUBLIQUE EN...

  • Soutenance de thèse de doctorat en droit public à l’Université de Lomé

    Soutenance de thèse de doctorat en droit public à l’Université de Lomé

    vendredi 6 juillet 2018 07:04
  • LES NOUVELLES TENDANCES DE LA COMMANDE PUBLIQUE EN AFRIQUE

    LES NOUVELLES TENDANCES DE LA COMMANDE PUBLIQUE EN AFRIQUE

    lundi 26 mars 2018 10:18
  • COMMENTAIRE D'ARRÊT : TPI de Cotonou, Première Chambre Administrative, 13 février 2017, État...

    mardi 16 janvier 2018 04:46

Côte d'Ivoire : Avant projet de Loi portant Constitution OUATTARA

Référendum Avant projet de Loi portant Constitution OUATTARA

PROGRAMME D'ACTIONS DU GOUVERNEMENT 2016-2021

PROGRAMME D'ACTIONS DU GOUVERNEMENT 2016-2021

A télécharger :
Download this file (consolidation PAG.pdf)consolidation PAG.pdf543 kB

Une administration sans juge ? La quête de l’Etat de droit administratif

Une administration sans juge ? La quête de l’Etat de droit administratif

 

Ibrahim David SALAMI

Agrégé des facultés de droit 

Vice-doyen Honoraire de la FADESP / UAC 

Directeur du Centre de Droit Administratif et de l’Administration Territoriale (CeDAT) 

Avocat au Barreau du Bénin 

                                           

Le Bénin passe pour l’une des rares démocraties modernes et stables d’Afrique. Un quart de siècle après, force est de constater que l’Etat de droit a été bâti par le haut : la Constitution interprétée et renouvelée par une Cour constitutionnelle des plus puissantes au monde dans sa fonction de régulation des pouvoirs publics. Il s’agit de l’Etat de droit constitutionnel.

Quant à l’Etat de droit administratif, il est plutôt négligé. L’une des manifestations de cette négligence qui arrange le pouvoir administratif réside dans la non installation des juridictions de fond chargées du contentieux administratif.

Lire la suite...         Une administration sans juge ? La quête de l’Etat de droit administratif

Soutenance de thèse de doctorat en droit public à l’Université d’Abomey-Calavi : Le CeDAT livre son premier Docteur

 

 Samedi 06 août 2016, la Salle de Conférence de la Chaire UNESCO des Droits de la Personne et de la Démocratie a servi de cadre à la soutenance de thèse de Doctorat de M. Cossoba NANAKO sur le thème « La libre administration des collectivités territoriales au Bénin et au Niger ». Il s'agit d'une recherche menée au sein du Centre de Droit Administratif et de l’Administration Territoriale (CeDAT) et dirigée par le Professeur Ibrahim D. SALAMI, Vice-doyen Honoraire de la Faculté de droit et de science politique, Directeur du CeDAT et du Master « Administration des Collectivités Locales ».

Au terme des échanges avec l’impétrant, et après en avoir délibéré, le jury présidé par :

le Professeur Francisco Djedjro MELEDJE de l’Université d’Abidjan-Cocody et constitué, du Directeur de thèse, des Professeurs Augustin LOADA (Université de Ouaga II), Dandi GNAMOU et Epiphane SOHOUENOU (Université d’Abomey-Calavi), lui a décerné le grade de Docteur en droit public de l’Université d’Abomey-Calavi avec la mention Très Honorable.

Convaincu que le développement passera par la base ou ne passera pas, le CeDAT vient ainsi se positionner comme le pôle de compétences et d'excellence en droit administratif en général, en droit des collectivités locales en particulier.

Vive le CeDAT,

vive la recherche fondamentale,

Vive la relève de qualité. 

 

A télécharger :
Download this file (RESUME.pdf)RESUME.pdf170 kB

CONTRE LA RUPTURE CONSTITUTIONNELLE : AVIS DU CONSTITUTIONNALISTE AREMOU OGOUDEDJI, Constitutionnaliste Enseignant à l’Université d’Orléans (FRANCE)

CONTRE LA RUPTURE CONSTITUTIONNELLE

par AREMOU OGOUDEDJI

Constitutionnaliste

Enseignant à l’Université d’Orléans

Dans son discours d’investiture le 06 Avril 2016, le nouveau Président de la République, monsieur Patrice TALON a réaffirmé son ambition politique d’impulser sous son mandat à discrétion unique à la tête de l’Etat, une réforme profonde de l’organisation et du fonctionnement des institutions politiques, judiciaires et administratives du pays.

Lire la suite...         CONTRE LA RUPTURE CONSTITUTIONNELLE : AVIS DU CONSTITUTIONNALISTE AREMOU OGOUDEDJI,...

Le Professeur Sylvain AKINDES A propos des résultats de la Commission « DJOGBENOU »

A propos des résultats de la Commission « DJOGBENOU »

Par le Professeur Sylvain AKINDES

 

Ce sont donc les juristes qui sont les principales personnes qui sont qualifiées pour étudier et proposer les réformes. C’est plutôt curieux comme option ; elle révèle un complexe en face des juristes, une opinion que les représentants des populations ne sont pas les principales personnes qualifiées. Mon désaccord est total par rapport à cette vision de la vie d’un État.

C’est avec un intérêt non dissimulé que j’ai lu et parfois commenté les réactions des compatriotes sur la toile à propos du rapport de la commission dite DJOGBENOU.

Lire la suite...         Le Professeur Sylvain AKINDES A propos des résultats de la Commission « DJOGBENOU »

RAPPORT GÉNÉRAL DE LA COMMISSION- DJOGBENOU : "UN NOUVEAU PACTE DÉMOCRATIQUE"

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN

Fraternité – Justice – Travail

-*-*-*-*-*-*-

PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE

-*-*-*-*-*-*-

COMMISSION NATIONALE TECHNIQUE CHARGÉE DES REFORMES

POLITIQUES ET INSTITUTIONNELLES

RAPPORT GÉNÉRAL

RAPPORT DE LA COMMISSION GNONLONFOUN SUR L’ETUDE DE LA CONSTITUTION : "CONSOLIDER LES ACQUIS DÉMOCRATIQUES"

RÉPUBLIQUE DU BÉNIN

COMMISSION CHARGÉE DE L’ÉLABORATION DES AVANT PROJETS DE LOI DANS LE CADRE DES RÉFORMES POLITIQUES ET INSTITUTIONNELLES

CRÉÉE PAR DÉCRET N° 2011-502 DU 25 JUILLET 2011

RAPPORT SUR L’ETUDE DE LA CONSTITUTION

Module de recherche

Citation du jour

"Il y a dans chaque État trois sortes de pouvoirs : la puissance législative, la puissance exécutrice des choses qui dépendent du droit des gens, et la puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit civil."
MONTESQUIEU

Ressources & Liens utiles

Suivez-nous sur Facebook !

Connexion